Mutuelle MIE - La Mutuelle Santé proche de vous

Ecole à distance : bonne ou mauvaise chose ?

Ecole à distance : bonne ou mauvaise chose ? 26/05/2020 - Actualités

L’association “Break Poverty” a souhaité connaître l’opinion des parents en ce qui concerne l’école à distance. Son sondage, mené par l’Ifop, rappelle que cette expérience inédite est surtout permise par l’accès des foyers français aux outils numériques, et que le nombre d’élèves « décrocheurs » n’est pas si élevé.  Le premier enseignement du sondage montre que l’école à distance suscite la satisfaction d’une très large majorité des parents ayant au moins un enfant scolarisé (75%), même s’ils ne sont que 17% à s’en déclarer très satisfaits. Sans surprise, c’est dans les foyers où la connexion internet est aléatoire (11% des foyers sondés) ou le matériel désuet (10%) que le niveau d’insatisfaction est le plus marquant.  Près d’un quart des parents indiquent que leur enfant n’a pas accès une imprimante (22%) ou un téléphone mobile (23%), et ils sont un tiers à indiquer qu’ils ne bénéficient pas d’une pièce séparée avec un bureau (35%). Pour les cours en eux-mêmes, le sondage indique que 8% des parents ont fait savoir que leur enfant n’a jamais été en contact avec un enseignant, les foyers sans ordinateur ou internet étant les plus concernés (26% et 24%). A l’inverse, 86% des parents indiquent que leur enfant est en contact avec un enseignant au moins hebdomadairement, dont 39% tous les jours. L’étude s’est plus particulièrement intéressée à la proportion d’élèves « décrocheurs ». Il s’agit de la catégorie d’élèves qui consacre moins de 30 minutes par jour à l’école, selon les avis des parents. Celle-ci serait minoritaire (6%), mais la proportion de « décrocheurs purs » (moins de 30 minutes par jour d’école) est de 12% parmi les catégories « défavorisées», contre seulement 3% parmi les foyers plus aisés. A noter que sur ces sujets, les parents appartenant aux catégories « défavorisées» expriment des niveaux d’inquiétude significativement plus élevés que ceux appartenant aux catégories aisées. « Les résultats de l’enquête mettent en lumière la surreprésentation des foyers les plus pauvres parmi les « décrocheurs. A cet égard, ils confirment les craintes exprimées par une partie du corps enseignant concernant le risque d’une aggravation des inégalités sociales. », concluent les auteurs de l’étude. Reste que le plus haut niveau d’inquiétude exprimé par tous les parents via celui-ci concerne le risque de contamination : 64% d’entre eux se disent inquiets à l’idée que leur enfant attrape le Covid-19.


Ecole à distance : bonne ou mauvaise chose ? Ecole à distance : bonne ou mauvaise chose ?